Logotype Cecite  
Portail du handicap visuel Aller directement au contenu Aller directement au contenu de cette page Comment participer - Vous identifierhttp://www.cecite.org/- Edition du 3 mars 2014  

Sommaire

Dossiers

En archive :


Carnets

Les petites annonces

Participer

Vous voulez prendre la plume et voir vos articles publiés ici ? Suivez le guide :

Technique

Parole de micro [samedi 3 juin 2006]

Illustration de l'article

Les voix de l'informatique

Synthèse vocale, reconnaissance ou diction, il y a souvent confusion sur le sujet, en ce qui concerne le handicap visuel. Essayons de faire le point à ce propos.

Un non-voyant ou un malvoyant dit souvent qu’il utilise une synthèse vocale pour pratiquer l’informatique. Le voyant, lorsqu’il entend « synthèse vocale » pense automatiquement à la reconnaissance vocale (parlez à votre ordinateur via un microphone, il reconnaît votre texte et le transcrit dans un fichier ou exécute la commande que vous venez de lui adresser). L‘article présent sur Wikipedia précise que la synthèse vocale, et particulièrement la synthèse sonore, est une technique « qui vise à la création artificielle de paroles, via un système de traitement du signal ». Assimiler synthèse et reconnaissance prête à confusion.

La reconnaissance vocale

Cette technique permet de piloter verbalement un ordinateur. Vous pouvez également lui dicter un texte. Il existe plusieurs logiciels dans ce domaine, que l’on peut, en gros, diviser en deux familles : ceux qui nécessitent un apprentissage (lui apprendre à reconnaître notre voix), et ceux qui n’ont pas besoin de cet apprentissage. Les premiers sont en général, les plus performants, les seconds se limitent à la reconnaissance de quelques dizaines de mots. L’apprentissage demande du temps, un espace clos et silencieux. De plus, il faut lui lire un texte d’exemple affiché à l’écran, ce qui sous-entend qu’il faut d’abord le lire avec un lecteur d’écran. La reconnaissance vocale n’est pas, pour le moment, suffisamment puissante pour être aisément utilisable par un déficient visuel. Mais les progrès réalisés sont impressionnants, et gageons que d’ici quelques années, elle permettra de réelles prouesses nous permettant de piloter tout un tas d’appareils plus ou moins compliqués au seul son de notre voix.

La synthèse vocale

La synthèse vocale est un programme qui permet de restituer un texte avec une voix synthétique à partir d’informations numériques, telles qu’un texte à l’écran, une page WEB, etc. Il existe différents types de voix de synthèse, du son purement électronique, quelque peu robotique, à l’intonation d’une jeune fille dont le phrasé se rapproche assez bien d’une voix humaine. La synthèse vocale est utilisée dans différentes applications connues du grand public comme les répondeurs téléphoniques, les services vocaux des services publics et de certaines entreprises. Dans le monde du handicap visuel, cette synthèse s’accompagne de logiciels plus ou moins puissants, du simple lecteur de texte au navigateur d’écran. Il existe des dizaines de synthèses vocales, certaines avec un accent français.

Le lecteur de texte

Cet outil permet de lire un texte, mais il offre rarement les possibilités de navigation à l’intérieur du document. On est donc souvent obligé d’écouter le document en entier, ce qui peut devenir pénible lorsqu’il n’y a pas de résumé au début, ou que l’information recherchée est noyée dans un texte trop long. Mais c’est souvent une solution intéressante pour son rapport qualité/prix. Parmi les lecteurs de texte les plus connus, citons Digalo, Microsoft Reader, NaturalReader. D’autres permettent de générer un fichier son à partir d’un texte : MailVox, TextSound, TextAloud. A découvrir également : les serveurs de synthèses qui permettent par exemple de transmettre un mail texte au format mp3 (as-speach, VoizMail, etc.).

Le navigateur d’écran

Egalement appelé « revue d’écran » ou « navigateur vocal », ou encore « voice browser » en anglais, cet outil permet de naviguer entre les menus, les fenêtres, le contenu de ces fenêtres. Par exemple, pressez la touche « Windows » pour entendre la synthèse dire « menu démarrer », ce qui indique que le menu « démarrer » est déroulé. Déplacez-vous avec les touches flèches et la synthèse énonce chaque option du menu au fur et à mesure. Pour valider une des options de ce menu, il suffit de presser « entrée ». Les revues d’écrans sont donc des logiciels très puissants qui peuvent apporter une grande autonomie à un déficient visuel. Par contre leur prise en main n’est pas toujours très simple. Avec un peu de travail et de la bonne volonté, vous obtiendrez assez vite des résultats très satisfaisants. Les revues d’écran en français les plus connues sont Jaws, Window Eyes et HAL. Elles permettent de naviguer aussi bien sur Windows que sur la plupart des logiciels standards. A noter également IBM/HPR (Home Page Reader) qui est peut-être plus limité (Windows, Explorer et messagerie) mais économiquement plus accessible. Vous souhaitez des informations complémentaires ou apportez quelques remarques à cet article, n’hésitez pas à nous contacter par mail.

Article écrit par  
Article écrit par  

Répondre à cet article

Proposer un article

Vous pouvez rédiger votre article dans ce formulaire, ou le coller à partir de votre traitement de textes. Une fois envoyé, cet article sera proposé automatiquement à la publication et devra être validé par un des modérateurs du site. N'oubliez-pas de lire les conditions d'utilisation.

La taille d'un article est limitée à 4096 caractères.

Si vous vous êtes identifié, vous pouvez corriger cet article après envoi en utilisant l'éditeur d'article disponible dans l'espace privé du site.

Conditions d’utilisation..., Mentions légales..., Contacts...
Tous Droits Réservés cecite.org (c) copyright 2005-2017. All Rights Reserved